lundi 29 juin 2015

L'humilité dans le combat que nous menons - - - Lettre aux amis et bienfaiteurs du monastère San José (Colombie) - été 2015 -

Traduit pour Reconquista (merci de mentionner la source et le lien de l'article si vous le republiez)



Vérité et erreur numéro 32 (Lettre pastorale de Mgr De Castro Mayer), juin 1953:

Vraie affirmation : « L’union dans la charité est le fruit naturel de l'union dans la Vérité, ce qui importe avant tout est de garder l'intégrité de notre foi, sans laquelle on ne peut pas plaire à Dieu (St Paul aux hébreux XI,6)» (1)
Fausse affirmation : « Il est plus facile d’unir les âmes dans la charité que de les unir dans la vérité ».

Chers amis et bienfaiteurs,

Par la grâce et la volonté de Dieu et grâce à votre aide, le Monastère Saint Joseph continue à se développer et à persévérer dans le combat contre le moderniste Goliath au moyen de l’intégrité de la foi qui semble si faible et quasiment éteinte.

Notre Saint Père, Saint Benoît, a établi les bases sur lesquelles ce triomphe de la vérité, ce triomphe de notre foi, aura lieu, en nous disant dans sa sainte Règle :
Si « nous voulons atteindre rapidement à cette exaltation céleste, que nous atteignons au moyen de l’humilité dans notre vie présente ; comme « cette échelle qui est apparue en songe à Jacob », cette descente et cette ascension n’est rien d’autre que ceci : que par l’exaltation de soi, on descend et que par l’humilité, on monte » (Chapitre 7, 5-7).

L’humilité est le moyen de se mouvoir dans la réalité, dans cette vérité qui nous dit que Dieu est tout et que nous ne sommes rien et que néanmoins « nous pouvons tout en Celui qui nous fortifie ». (2)

Ceci est l’Humilité, de se mouvoir en Dieu, de travailler pour Dieu, et de ne pas travailler pour soi.

L’humilité est de sacrer Jésus Christ sur le trône comme roi et de nous faire Ses serviteurs.

L’humilité est de s’efforcer de faire plaisir à Dieu en toutes choses au lieu de se faire plaisir à soi ou de faire plaisir à des hommes, pour le bénéfice des hommes.

L’humilité est donc « de garder l’intégrité de notre foi, sans laquelle personne ne peut plaire à Dieu ». (3)

En même temps, l’humilité fait que nous montons, donc c’est aussi le cas quand nous gardons le combat pour l’intégrité de la foi, le combat pour la vérité. La défense de la foi est en principe, et aussi par besoin, le chemin voulu par Dieu pour atteindre le Ciel. Et personne n’a le droit, sous aucun prétexte, de modifier le chemin ascendant ; parce que « ne pas progresser sur le chemin du Ciel, c’est régresser ». Et c’est la raison pour laquelle la voie de l’orgueil, de l’exaltation de soi, n’est pas le chemin de la réalité, mais au contraire celui de l’illusion, pas celui de la vérité, mais de l’erreur. Cette voie consiste à ne pas servir Dieu, mais au contraire de servir notre orgueil, de servir les créatures. C’est la voie de la damnation, une voie qui descend, qui ne cherche pas à servir Dieu mais à servir l’homme.

Dans notre situation de guerre spirituelle, ne pas progresser, c’est reculer. Ne pas servir le Christ-Roi, à tout prix et à travers toute humiliation, signifie servir une idole avec notre orgueil. Comme nous l’enseigne Saint Pie X : « Ne pas combattre l’erreur (qui s’oppose à notre progrès) c’est approuver l’erreur ».

C’est la raison pour laquelle nous devons chercher les ennemis du Christ et traiter avec eux dans le seul but de les convertir, de sorte qu’ils puissent monter, qu’ils puissent servir le Christ-Roi. Il ne nous est jamais permis de trahir la foi en descendant ensemble avec nos ennemis pour les « aider ». Cela ne nous est jamais permis, la fin ne justifie pas les moyens, « Dieu donne Sa grâce seulement aux humbles et Il résiste aux orgueilleux ».

Alors, c’est une question de principe d’approcher les ennemis du Christ avec la seule intention de les amener à la vérité, de les placer sur l’échelle ascendante, de sorte qu’ils puissent en effet recevoir la grâce de Dieu et leur permettre d’arriver au Royaume du Christ, ici-bas qui est l’Eglise Catholique, en dehors de laquelle, il n’y a pas de salut.

François affirme : « Il n’y a pas de Dieu catholique », en affirmant cela, il montre qu’il ne vit pas et qu’il n’enseigne pas la vérité, la foi. Il est donc « en train de descendre » et avec lui, tous ceux qui le suivent aveuglément. 

Msg Fellay affirme, à propos de ses tractations avec Rome : « Quand deux armées sont en train de discuter de paix, il y a une trêve, et il n’est pas permis d’attaquer l’autre pendant cette période ». Tout d’abord, comment se fait-il que des tractations de paix ont lieu, quand Rome moderniste rejette la paix du Christ, l’Esprit de Vérité, le Saint Esprit ? Cette attitude est aussi libérale que celle de François, parce qu’il ne se laisse pas guider par le principe de Vérité, le principe de foi, et par conséquent pas non plus par les principes de charité.

Cela explique, comme l’affirme Msg De Castro Mayer, que, en principe, la seule union possible est l’union dans la Vérité, dans la réalité, dans la foi, à laquelle nous participons et montons au moyen de l’humilité, car Dieu donne Sa grâce à l’humble. L’union dans la charité peut seulement exister comme conséquence et comme fruit de cette union dans la Vérité, qui est le Christ. Il est donc illusoire et c’est un mensonge de vouloir tout autre type d’union en dehors de la Vérité.

Qui ne vit pas « avec et pour » la Vérité et l’humilité du Christ et de Sa Très Sainte Mère, celui-là n’aura pas part à l’amour de Dieu qui est le fruit de la Vérité.

Cela explique que le dialogue, l’œcuménisme, la liberté, en tant qu’ils sont en dehors de la Vérité, en dehors de la foi, ils ne peuvent être que des armes de l’illusion et au service des apparences dont se servent fréquemment les libéraux, incitant les gens à s’éloigner encore plus de Dieu, les rendant esclaves soit du péché soit du mensonge.

Seule l’humilité, seule la Vérité, peut faire en sorte que le Christ règne sur nous.

Seule l’humilité et l’union dans la foi peut engendrer la vraie charité. Ce sont les seuls moyens pour arriver à la vie éternelle.

Et toute autre union voulue en dehors de la Vérité devient une union illicite, adultère, prohibée par Dieu.

Que Dieu éclaire nos esprits par le Saint Esprit durant cette Octave de la Pentecôte de sorte que nous soyons conduits par l’Esprit de Vérité et non pas par l’esprit diabolique du mensonge qui règne partout.

Nous demandons à tous nos amis et bienfaiteurs de continuer à nous aider, en particulier par leurs prières, afin que nous puissions continuer le combat si essentiel à la sauvegarde de l’intégrité de notre foi.

Nous vous assurons de nos prières quotidiennes pour chacun d’entre vous. Nous vous bénissons.

Père Rafael, OSB

(1) Msg Castro Mayer - juin 1953
(2) Saint Paul - Philippe IV, 13
(3) Msg Castro Mayer - juin 1953

samedi 27 juin 2015

Extraits de conférences de l'abbé MacDonald en Australie

Traduction pour Reconquista (merci d'indiquer la source et le lien vers cet article)
Source: édition 26 du Recusant. 


A propos de mon départ de la Fraternité Saint Pie X


Vous voulez tous savoir pourquoi, moi, l’abbé MacDonald, j’arrive maintenant [Note de la Traduction (NDLT) : en Australie] pour rejoindre la Résistance. L’abbé Ortiz me répétait: « Vous devez aller en Australie ! Vous devez aller en Australie ! Vous devez aller en Australie ! ». Un peu comme un disque fêlé. Et donc j’ai décidé : « Bon, je vais en Australie. » J’ai donné à Monseigneur Fellay 30 jours de préavis, pour lui donner le temps de me trouver un remplaçant et ils ont décidé que je ne faisais pas grand-chose et ils ne m’ont pas remplacé, en tous cas pas encore.
Donc, j’avais une petite mission dans le sud du Pays de Galles, qui, soit dit en passant, n’a rien en commun avec la Nouvelle Galles du Sud [NDLT : la Nouvelle Galles du Sud se trouve en Australie]. J’avais donc l’habitude de passer dans le sud du Pays de Galles tous les premiers samedi. Mais le premier samedi d’avril étant le Samedi Saint, je n’ai pas pu m’y rendre ce jour là. Donc le premier samedi du mois de mars, j’ai dit aux fidèles dans le sud du Pays de Galles : « ceci est la dernière fois que je vous rends visite car je pars en Australie. » Ils ont tous dit : « c’est super, c’est merveilleux. » Et puis finalement le Dimanche des Rameaux, l’abbé Pazat devait se rendre aux Etats-Unis pour le weekend, et donc j’ai célébré la messe à ce endroit [NDLT : à Bristol] et je n’avais pas l’habitude d’y célébrer la messe. Donc j’ai annoncé à la messe du matin à Bristol ce que j’allais faire, et certains
m’ont dit que c’était la bonne décision à prendre, je dirais que 50% des fidèles m’encourageaient dans ma décision.
J’ai été dans beaucoup d’endroits. En Angleterre, la plupart des prêtres sont assez solides, on peut dire qu’il n’y a pas vraiment, en Angleterre, de libéralisme ostensible. Il y en a un peu de la part de l’abbé Pazat, il est nouvel arrivé et il y a aussi l’abbé Ockerse. Mais en dehors de ces deux abbés, je pense que les prêtres en Angleterre sont assez solides. L’abbé Morgan était solide dans le passé et c’est encore un bon abbé, mais il a hésité et maintenant il fait fausse route. Les gens disent qu’il a manqué l’occasion de réagir en 2012 et tout le monde en Angleterre l’aurait suivi, tous les prêtres en Angleterre l’auraient soutenu. Mais il n’a pas réagit. Et en fait, une personne me disait la semaine dernière qu’il y a 3 mois, l’abbé Morgan lui a dit : « On peut comparer Vatican II à un cake avec un peu de cyanure, ce qui rend tout le cake empoisonné. » Et cette personne a ajouté qu’il y a
une semaine, il (NDLT : il = l’abbé Morgan) lui a dit : « Vous savez, tout dans Vatican II n’est pas si mauvais. » Mais l’abbé Morgan a trouvé une bonne porte de sortie, il prend une année sabbatique. L’abbé de Cacqueray a fait de même, en entrant dans un couvent. Peut être ne va-t-il pas rester dans le couvent, peut être va-t-on lui dire qu’il n’a pas la vocation du couvent et alors il lui faudra bien en sortir.

Les abbés de la FSSPX refusent de parler


Mais beaucoup de prêtres refusent de parler de ce sujet. Par exemple, l’abbé Pazat. J’étais avec l’abbé Pazat pendant environ 8 mois en Angleterre et il refusait d’en parler. Il refusait de parler de la situation au sein de la Fraternité. Il avait publié un article avant mon arrivée, alors que je me trouvais encore en Irlande. Il a publié un document qu’il a trouvé sur le site américain de la Fraternité, c’était un article de l’abbé Simoulin. L’abbé Simoulin a écrit ce terrible article. J’ai vu cet article - j’étais alors en visite à Bristol parce que nous avions là une réunion de prêtres - et j’ai donc pris ce bulletin local qui reprenait cet article de l’abbé Simoulin, qui avait été traduit en anglais. L’abbé a dit qu’il l’avait trouvé sur notre site américain. Donc je l’ai lu et j’ai pensé : « quel ramassis d’inepties ! ». Donc j’ai écrit mes critiques sur cet article et j’ai
envoyé l’article accompagné de mes critiques à Monseigneur Fellay en faisant remarquer : « Voyez les inepties qu’ils publient ! ». Et je les ai aussi envoyées à l’abbé Simoulin puisqu’il en est l’auteur. Et l’abbé Simoulin m’a répondu : « je ne lis pas l’anglais ». Et Monseigneur Fellay m’a répondu : « Voyez cela avec l’abbé Simoulin ». Il a aussi communiqué ce même message à l’abbé Simoulin car il l’a fait par messagerie électronique. Par la suite, j’ai reçu un autre message de l’abbé Simoulin, cette fois en anglais, disant que j’avais mal compris certaines choses. Alors je lui ai répondu en français afin de clôturer la discussion, parce que cette discussion ne menait à rien. Ce n’est pas que j’écris en français, mais quelqu’un avait traduit mon texte. Notez que Monseigneur Fellay ne disait pas « On ne peut pas publier cela sur le site Web ! », ni rien de semblable.

Donc, quand j’ai été transféré au Saint Sauveur à Bristol, j’ai communiqué tout cela à l’abbé Pazat parce qu’il publiait cela dans son bulletin. Entretemps, je l’avais envoyé à l’abbé Morgan aussi. Et l’abbé Morgan a dit à l’abbé Pazat qu’il n’aurait pas dû publier cela. L’abbé Pazat se demandait pourquoi il ne pourrait pas le publier puisque c’était sur le site Web du district des Etats-Unis. Donc j’ai donné toutes ces informations à l’abbé Pazat en espérant entamer avec lui une discussion. Mais ce ne fut pas possible d’en parler. Non, ce n’était pas possible d’en parler. C’est ce qui se passe avec beaucoup de prêtres qui restent silencieux sur le sujet et suivent le courant qui les entraîne vers [un accord] avec Rome. Ils refusent d’en parler. Ils refusent de réfléchir. Ils ne sont pas intéressés à le faire. Il y a beaucoup de prêtres qui ont cette attitude dans la Fraternité.

Le combat pour la Foi


Il s’agit vraiment d’un combat pour la foi. Je pense qu’une grosse partie du problème est que, alors que nous sommes supposés faire partie de l’Eglise militante tant que nous sommes sur terre - car c’est notre rôle d’être des militants – et bien il y a trop de pacifistes, trop d’objecteurs de conscience qui ne veulent pas se battre dans l’Eglise. Ils pensent que c’est plus facile si on ne doit pas se battre, si on ne doit pas combattre : il suffit de trouver des accommodements. C’est ce qu’on doit enseigner aux jeunes. Notre Seigneur a dit : « Celui qui aime sa mère et son père ou son mari et sa femme ou ses amis ou quiconque plus que Moi, n’est pas digne de Moi. » Nous devons faire les sacrifices qu’Il exige de nous.
La crise dans l’Eglise empire et la bataille continue. Et l’idée actuelle est que nous devons nous accommoder de l’église conciliaire. Et cela est le problème avec la crise au sein de la Fraternité Saint Pie X. Et cette crise s’aggrave aussi car le Pape François étant ce qu’il est, encore plus de gens ne veulent pas aller en direction de Rome. Mais les Supérieurs eux continuent à vouloir aller en direction de Rome. Donc, dans ce sens, le Pape François a été une bénédiction, car il permet aux gens de se rendre compte que Rome n’est pas Catholique, qu’il n’y a rien de Catholique à Rome. Mais l’idée reste que malgré tout, il faut aller en direction de Rome. Et certaines choses se passent, et cela arrive de plus en plus souvent.
Donc cette crise a lieu et nous en subissons les conséquences désastreuses. Et souvent c’est parce que nous ne voulons pas nous battre et nous ne voulons pas faire les sacrifices que Dieu nous demande. Dieu veut toujours que nous perfectionnons les choses, et si vous progressez, alors Il exige encore plus de vous. Certains parmi vous connaissent sans doute déjà le récit réputé de Sainte Thérèse. Elle marchait et - j’imagine qu’ils n’avaient pas de voiture à cette époque – une charrette arrive et éclabousse de boue tout son vêtement. Or elle se dirigeait pour rendre visite à un roi ou un duc ou quelqu’un d’important, car elle voulait essayer de faire fonctionner un autre Carmel. Et elle a dit à Dieu: "Seigneur, pourquoi avez-vous permis cela ? » Et Dieu lui a répondu : « C’est de cette façon que je traite mes amis. » Et elle a alors dit : « Et bien, je comprends que vous ayez peu d’amis ! » Donc Dieu, quand on fait
quelque chose pour Lui, parfois, Il jette dans nos pieds un autre obstacle, et c’est ce qui nous arrive pour le moment.

jeudi 25 juin 2015

Ordinations diaconales, tonsure, confirmations et bénédiction de la chapelle au séminaire de Cebu (Philippines)


En ce 25 juin, Mgr Faure a conféré le diaconat au frère Jean OCD et à l'abbé Suneel Kumar Reddy (FSSPX-CM, indien), ainsi que la tonsure à l'abbé June Mark Ligan, séminariste de deuxième année au séminaire de Cebu. Mgr Faure a également béni la chapelle du séminaire, et confirmé les fidèles. 
Etaient présents les abbés Chazal, Suelo, Picot, Pfeiffer et Hewko. 
Prions pour les nouveaux diacres, dont l'un (abbé Suneel) sera ordonné le 15 août prochain si Mgr Faure obtient son visa pour l'Inde. 

Source:

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.785168668248945&type=1&l=bef41a0937





mercredi 24 juin 2015

AVIS de correction

Nous avons récemment publié un article intitulé Conseils de Padre Pio sur la tenue dans l'église
dans le corps du texte, nous avions laissé écrit "Saint Padre Pio". 
Il s'agit là d'une erreur, puisque nous aurions du enlever "saint". en effet, quelque éminemment digne ait put être la vie de Padre Pio, nous laissons à l'Eglise, une fois la crise passée, de statuer sur les nouveaux saints faits par l'Eglise conciliaire. 
Nous vous prions de nous excuser pour cette erreur de copie. 

mardi 23 juin 2015

Annonce: Inauguration du prieuré Notre Dame Du Christ Roi le 14 juillet: Premier prieuré de l'USML en France

Façade avant
 L’Union Sacerdotale Marcel Lefebvre
a la joie de vous annoncer la fondation par M. l’abbé Pivert du
Prieuré Notre Dame du Christ-Roi,
maison de prédication de retraites
et vous invite à l’inauguration
le mardi 14 juillet
sous la présidence de Mgr Williamson
š
10 h 30 Messe solennelle du Christ-Roi
12 h 30 Apéritif ~ 13 h 15 Repas champêtre ~ Visite du Prieuré
16 h 30 Vêpres et chapelet

Prieuré Notre Dame du Christ-Roi
La Villeneuve — 36120 Jeu les Bois
à 20 km au sud de Châteauroux.

# Prière de s’inscrire dès que possible et avant le 1er juillet auprès de Mme Séghiri – Parçay – 86700 Romagne – tél. 05 49 87 66 08 – seghiri.helene@club-internet.fr
# Si quelques personnes pouvaient aider M. l’abbé Pivert en préparant des plats chez elles, il leur en serait très reconnaissant. Qu’elles se fassent connaître auprès de Mme Séghiri.
Dons pour la restauration du Prieuré Notre Dame du Christ-Roi : envoyer les chèques au secrétariat :
Mme Séghiri
Parçay
86700 Romagne
tél. 05 49 87 66 08 et 06 07 95 05 72


Pour ouvrir la galerie et agrandir les photos, cliquez sur l'une d'entre elles. 

Façade arrière


future chapelle

future chapelle

future chapelle dont il faudra faire tomber le plancher

Petite maison à restaurer


grange

Qui nous aidera à restaurer la toiture ?

grange et future chapelle

petite chapelle à restaurer






du débroussaillage en perspective !


lundi 22 juin 2015

Vérité et subversion


par Marguerite

Source: Forum Christus Vincit 

"Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs," (Psaume 1,1)


Qu'est ce que la vérité ? C'est l’adéquation (ou encore correspondance parfaite) de l’intelligence à la chose, à la réalité. Autrement dit, des paroles de vérité, ce sont des paroles qui redisent la réalité telle qu’elle est ou telle qu’elle s’est produite.  Élémentaire...  Cela fustige d’entrée le mensonge, la calomnie ou encore l’hypocrisie.

Mais la chose se complique en période révolutionnaire. Les ennemis de la vérité savent opérer un savant mélange entre ce qui paraît être vrai et leurs intentions malhonnêtes.  Les âmes sont alors bernées par des "vérités" officielles qui ne collent plus à la réalité.  Dans la tourmente de l'après-concile, par exemple,  semblait vrai tout ce qui allait dans le sens des nouveautés.  Et c'est ainsi que Mgr Lefebvre est apparu comme un " rebelle" aux "vérités officielles " de cette époque. 

Il est donc important de ne pas gober toutes les "vérités officielles" et de faire preuve de discernement.  Comme l'enseignait le RP de Clorivière aux catholiques pendant la révolution française : il faut appuyer sa confiance en celui qui avance le plus de raisons ( et non pas en celui qui est le plus visible).

La réalité (la vérité) peut en effet subir divers types d'altérations : 

1° Le phénomène du grossissement : il est proportionnel au nombre d’oreilles et de bouches par lesquelles il est passé. Il est, par exemple, stupéfiant de voir comment Mgr Williamson a pu être éjecté du chapitre et de la Fraternité en 2012. Que s'est-il passé en réalité? Rien moins qu'une campagne de dénigrement qui a commencé avec le lynchage médiatique de 2009. Depuis ce temps, la maison générale n'a eu de cesse de faire mousser l'affaire et de présenter Mgr Williamson comme un horrible antisémite. Rien de plus facile par la suite de l'éjecter comme un malpropre sans que personne ne bouge.

2° La généralisation : de l’acte d’une seule personne, on généralise à la société dont il fait partie.  En 2013, l'abbé Pfluger donne la fameuse (fumeuse) récollection dans laquelle il fait passer l'abbé Rioult pour un clown.  La technique est fine : si l'abbé Rioult est un clown, que dire de tous ceux qui sont d'accord avec ce qu'il défend ?  "Tous les résistants sont des clowns" pour la plupart des frères et prêtres qui auront entendu cette conférence.

3° Procès d’intention et le jugement téméraire : on a, sans raison, à partir d’un acte, tiré des conclusions sur les intentions de l’auteur ou sur sa personnalité. Ainsi, on « colle des étiquettes » sur le front des gens. "Amusez-vous" à relire le communiqué Thouvenot (dans le livre sur les procès pages 73-75).  Voici les termes utilisés par l'autorité vis-à-vis de prêtres qui n'avaient pas été encore jugés : " une entreprise de subversion", "des prêtres décidés à faire éclater la FSSPX", " entreprise d'insubordination", "menées subversives", "ces prêtres ne reculent devant rien", " ces agitateurs", " fins séditieuses " etc etc ... On y a droit jusqu'à la nausée. N'est-ce pas le moyen le plus efficace pour diaboliser un opposant?  Malheureusement, le mal a porté et une grande défiance des fidèles est née à l'encontre des prêtres qui ont réagi à cause de cet horrible pamphlet.

4° Les rapprochements faciles : tel acte nous rappelle tel autre et nous faisons des liens de cause à effet là où il n’y a pas de raison d’en faire.  Je me souviens très bien d'un prêtre (brave au demeurant) me dire "Ah oui, l'abbé Pinaud a des ennuis avec Menzingen: c'est normal, il en a déjà eu quand il était au Gabon comme supérieur de la mission" : CQFD, imparable, irréfutable.
Mais que pensent les fidèles gabonais des promesses de Menzingen ? Allez au Gabon et vous connaîtrez, non la version officielle, mais la vérité.


Que faire dans de telles circonstances? Comment connaître la vérité, puisque bien souvent c'est par voie officielle que nous connaissons les choses ?

Revenir à la réalité. Peser calmement les motifs et les raisons qu'exposent les deux parties en faisant pour le moins abstraction (un temps seulement) de la dignité des personnes. C'est le conseil du RP de Clorivière en temps de révolution.  En pratique, écouter Mgr Fellay d'un côté (oui, courage, c'est le carême... mais, rassurez-vous, c'est moins pire que du Jean-Paul II)  et Mgr Williamson de l'autre. 

Surmonter le "Qu'en dira-t-on" et la peur.  Il est vrai que certains prieurs excommunient ceux qui osent aller écouter Mgr Williamson ou à une messe de l'Union Sacerdotale.  Beaucoup de fidèles ont rejoint Mgr Lefebvre en bravant les interdits et en venant à ses conférences .... et ils ont découvert un évêque catholique! 
Je ne connais que très peu de personnes à avoir été déçues par Mgr Williamson. Tous les auditeurs repartent réchauffés et plus forts dans leur Foi.  Le démon créé des barrières pour empêcher les âmes de connaître la vérité et se sauver. A nous de casser les barrières !

samedi 20 juin 2015

Prochaines messes en France (fin juin et juillet)

D'autres messes sont également célébrées dans la moitié est de la France. Pour plus de renseignements, contactez l'abbé Pivert ou l'abbé Pinaud (coordonnées ici). Pour toutes les messes indiquées ci dessous, les adresses de contact et les horaires sont indiqués dans la marge du blog. 

Par date:

Dimanche 21 juin:
Messe dans les Yvelines (78), à Bordeaux

Dimanche 28 juin
Messe en Normandie (14)

Dimanche 5 juillet:
Messe à Paris, Bretagne (près de Jugon les lacs)

Mardi 14 juillet:
Inauguration du prieuré ND du Christ Roi, près de Chateauroux

Samedi 18 juillet
Messe en Normandie (18 h)

Dimanche 19 juillet:
Messe en Normandie (14) et en Belgique

Dimanche 26 juillet:
Messe à Paris et Bordeaux



Par lieux:

Ile de France: 21 juin, 5 et 26 juillet
Normandie: 28 juin, 18 & 19 juillet
Bretagne: 5 juillet
Belgique: 19 juillet 
Bordeaux: 21 juin et 26 juillet


Messes tous les jours à Avrillé, Lourdes et dans le Pays Basque
Tous les dimanches en Vendée à 10 h 30

mercredi 17 juin 2015

Inde: Prieuré Notre Dame du Rosaire: nouvelles et photos.

Trois en un: chapelle, prieuré et maison pour personnes agées
Fides Spes et Caritas
Voici un extrait d'un mail envoyé par l'abbé Valan Rajakumar, en poste en  Inde, que nous remercions pour ces belles photos. 
en attendant la traduction intégrale, voici un résumé. L'abbé Valan dessert trois centres de messe: Chennai, Bangalore et Bombay. Il est en train de construire un prieuré et une maison pour personnes agées à RN Kandigai dans l'est de l'inde. Il est aidé par Fr Pancras, un vieux prêtre, ami de Mgr Williamson. Des fidèles sont en train de s'organiser pour monter une mission médicale à R N Kandigai. 
L'ordination sacerdotale de l'abbé Sunneel aura finalement lieu le 15 août, puisque Mgr Faure a eu des problèmes de visa. Le lieu de son ordination diaconale n'est pas encore fixé. (il avait été ordonné sous diacre à Broadstairs). L'abbé Valan demande nos prières pour tous ces projets.
Chennai ( Madras) is our main Mass Centre and from there we go to 3 other Mass centres namely Bangalore, Goa and Bandra ( Bombay).
Fr. Pancras, an elderly priest helps us, specially by promoting the First Friday and First Saturday devotions at Chennai. We are very grateful to him!
Now, for past several months, the focus is on establishing a Priory and a Home for aged near R N Kandigai Village. We have completed a major part of the construction, as you can see from the pictures;
Some of our faithful, who are medical doctors, have come forward to some medical camp which we think will be helpful for our mission.
As Nspx is busying itself in building the bridge with the local Bishop(s) and justifying words / writings of Bishop Fellay, and has least care for the Souls, we have used the maximum of our energy and resources to care for the souls and for the defence of Archbishop Lefevbre’s legacy and continue his fight against the conciliar Church.
Our Bishop Faure could not make it for the Priestly Ordination that had been planned for June 28th; It has been postponed to August 15th.
We request all the faithful of the resistance to pray for these intentions and help us to continue the apostolate.
Mgr Williamson bénissant le terrain

Fr Pfeiffer: Non, non, ce n'est pas assez grand !
Fr Valan: mais, vous savez... nous n'avons pas tant....


Prieuré ND du Rosaire / Maison de retraite saint François Xavier

l'arrière du bâtiment, sù se trouvera la future chapelle


Je suis né ici...
je vous promets que je ne vous mordrai pas lorsque vous viendrez nous visiter !





... sous le regard vigilant de Jude Benedict

la première couche de peinture est faite, mais il reste encore
à réaliser la charpente et les installations électriques